archiinfo DZ
ARCHIINFODZ a besoin de VOUS
Ne restez pas anonymes, prenez soins de vous enregistrer et d'etre membre pour beneficier de toute l'information


Annuaire de l'architecture algerienne : de la formation à l'exercice de la profession en Algerie
 
FAQAccueilGalerieS'enregistrerConnexion

a

Le classique est MORT vive le LMD Architecture,

Archiinfo fait appel à tous les architectes pour enrichir cet espace du Net.

Appel aux chefs d'établissement de formation:

a

 

Archiinfo vous remercie de votre passage et souhaite vous revoir bientot...

a

a

 

Faites partager votre methodologie d'approche et production architecturale

a

 

DIPLOMANTS : faites connaitre le travail de cinquicme année.

a

Vous avez une analyse architecturale et/ou urbaine PARTAGEZ LA

*

a

Combien sommes-nous d'ARCHITECTES ? combien sont inscrits au TABLEAU NATIONAL?

18.000 ARCHITECTES

2.000 inscrits/7000 au Tableau National (sur site online)

750 architectes enseignants,

15 etablissements de formation et 16.000 Etudiants Architectes

telle est notre grande FAMILLE

a

Au fait, les enseignants architectes peuvent ils exercer ?

et les ETUDIANTS en Architecture combien sont ils ?

a

L'enseignement de l'architecture assistée par ordinateur.

a

L'architecture et le systeme LMD.

L'EPAU: Ecole Nationale Supérieure d'Architecture.

*

L'enseignement de l'Urbanisme en Algérie : où forme t'on les URBANISTES .

*

Les concours nationaux d'architecture: comment se déroulent ils?

PROJETS PEDAGOGIQUES

Sujets similaires
REPRESENTATIONS D’ARCHITECTES 2009

CNOA

Representations locales CLOA de Ghardaia , CLOA d'Alger , Cloa de Constantine , Delegation de Annaba , Delegation de Tlemcen ,cloa de Belabes ,
** ***** يمين المهندس المعمــاري*****أقسم بالله العلي العظيم أن أؤدي أعمــالي بأمانة و شرف وأن أحافظ على التقاليد و الاهداف النبيلة للمهنة و احترم قوانين الجمهورية ***** .
Derniers sujets
Archiinfo Dz & Sites Ecoles

Alger , Annaba, Batna , Béchar , , Blida, Biskra , Constantine Jijel , Mostaganem, Ouargla, Oran, Setif, Tizi Ouzou, Tebessa, Tlemcenle site : membres.lycos.fr/archiinfo passera à http://archiinfo.com

< Proposez des Sites de FORMATION>

VISITE
PARTEZ EN CHINE.....A SHANGHAI 2010 .....http://en.expo.cn/#&c=home<<<<<< la plus grande attraction mondiale : EXPOSITION UNIVERSELLE DE SHANGHAI 2010 jusqu'au 31 OCTOBRE 2010.
DZ Architecture Forum

Forum EPAU, dzarchitectes,Forum ZERZARA, archi 2ème année BLIDA, Forum BISKRA,

Soumettez des Forums d'architecture
GRANDS PROJETS
ou les grands chantiers de l'Algérie : Métro d'Alger, Tramways de ConstantineGRANDS PROJETS Télépherique de constantine, La grande Mosquée d'Alger,
NOUVELLEVILLE

Des villes nouvelles sont crées en Algérie, NOUVELLES VILLES

REPEREVILLE:

ville des ponts, ville aux milles coupoles, en quoi se distingue votre ville?

REPERES VILLES

MOSQUEES

votre ville est reconnaissable par sa mosquée. Faites la connaitre

MOSQUEES

UNIVERSITES

Faites connaitre l'universitéde votre ville,

UNIVERSITES

CONCOURS:

vous êtes laureat d'un concours national et vous voulez faire connaitre votre projet..

LAUREATS DE CONCOURS

SOS PATRIMOINE:
SAUVONS LE PATRIMOINE
<

Ce site est une adaptation de ARCHITECTURE:ma formation et mon metier de SAIGHI YOUSSEF Architecte Enseignant Chercheur

archiinfo 2001-2010

 

annuaire de l'architecture algerienne

archiinfo@yahoo.fr

meilleure appreciation du site est possible en 1024 x 768

Ci-dessus est une PUB imposée par l'Hebergeur depuis 08 Jan 2009--archiinfo

Partagez | 
 

 Concepts et definitions dans le Projet Urbain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
archiinfo

avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Concepts et definitions dans le Projet Urbain   Ven 6 Fév - 17:32

Travail Réalisé dans le cadre du Projet de fin d'études par Saighi ouafa et Bouzenoune Hind 1999 sous la direction de Mr Saighi youssef
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

CONCEPTS & DEFINITIONS DANS LE PROJET URBAIN.


SOURCES DES DEFINITIONS
Les définitions suivantes sont tirées des livres et CD-ROM.
1 Dictionnaire de l'urbanisme et de l'aménagement, P. Merlin, F. Choay, Ed : PUF, paris
1998
2 CLAIRE ET MICHEL DUPLAY, méthode illustrée de création architecturale, ed:
moniteur, paris 1985
3 EBERHARD. ZEIDLER, Architecture multifonctionnelle, Ed,: moniteur, PARIS 1983 .
4 Grand Larousse encyclopédique. 1er tome librairie Larousse, Paris 1960
5 HUBERT VERDINE, mieux aménager sa ville, ED. moniteur Paris 1979
6 CD-ROM : Hachette multimédia 99
7 CD-ROM: UNIVERSALIS. 1999
8 Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France - principes
d'analyse scientifique - architecture, ED. Ministère des Affaires Culturelles, Paris 1972


les numéros en fin de phrase renvoient au numero de la source
A

AGGLOMERATION n.f groupement d'habitations; 7
AGORA : terme grec désignant la place publique qui constitue le coeur de la cité grecque.
D'abord lieu saint ou' se déroulent les cérémonies religieuses de la cité, puis théâtre de la vie politique, enfin investie par la vie économique.
Par une ironie du sort agora est passé dans le langage de l'urbanisme pour désigner, au seindes nouveaux ensembles ou des villes nouvelles (agora d'Evry ) des espaces vides, surdimensionnés, auxquels on veut prêter une valeur symbolique monumentale et qui,
dépourvus de fonctions religieuses ou politiques, mais ouvertes à la fonction commerciale 1
AGORA: n . f (mot grec. Signifie lieu ou se tient l'assemblée des citoyens). A l’époque grecque classique, la place publique, centre administratif religieux et commercial d'une cité grecque. 4
AGORA: n.f place publique et marche des anciennes villes grecques. 6
AMENAGEMENT : ensemble d'actions concertées visant à dispenser avec ordre les habitants, les activités, les constructions, les équipements et les moyens de communication sur l'étendue d'un territoire.
L'aménagement peut concevoir à des échelles très diverses : du territoire d'un pays (aménagement du territoire), jusqu'à une ville ou un quartier (aménagement urbain ou urbanisme), voir d'1 local (aménagement d'un appartement, de bureaux, d'une usine).
ARCHITECTURE : l'architecture est un langage morphologique qui s'exprime par systèmes combinatoires cette spécificité est expliquée en divers secteurs de vocabulaire. 1
ARCHITECTURE : du latin "architectura", la pratique de l'architecte. Après la renaissance, ce mots est venu à désigner le style et les caractères d'un édifice ou des édifices d'une culture ou d'une période données.
Définition du dictionnaire de l'Académie française : "art de construire, de disposer et d'orner les édifices".4
ARCHITECTURE URBAINE OU URBANISME: c'est celle qui concerne l'aménagement de la ville: plan, ordonnance des rues et des places, des jardins publics.
Esthétique: Est-il indispensable à une architecture de posséder d'autres qualités que sa solidité ou sa commodité ? lui suffit- il d'être bien adaptée à sa fonction, qui est d'habiter une des activités humaines ? un certain nombre de théoriciens pensent qu'une fonction bien remplie se suffit à elle – même et dispense du reste (architecture fonctionnaliste) mais d'autres reprennent et développent l'exigence d'Alberti, et veulent qu'à la commodité s'ajoutent des satisfactions pour l'oeil et l'esprit
ARCHITECTURE: n.f (lat. architecture) Art de construire les édifices, dans des proportions et selon des règles déterminées.
ENCYCL. L'architecture se propose avant tout de satisfaire à des besoins matériels: loger les diverses activités de l'homme. Elle se rapproche des autres arts dans la mesure où l'architecture ajoute à l'exécution de cette tache pratique une certaine beauté. L'architecte Italien ALBERTI nommait ces deux fins de l'architecture: commoditas et voluptas : La commodité et le plaisir. 4
ARCHITECTURE: vient du Grec arche, le commencement, le commandement, ou le principe, et de TEKTONIKOS, le charpentier ou le bâtisseur, et comme il advient souvent, la rencontre de deux mots infléchit le sens de chacun pour susciter une acception d'ensemble inattendue: l'arche fait de la " tecture " plus qu'une simple bâtisse. 7
ARCHITECTURE: Comme la définit le Corbusier " le jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière."7
ARCHITECTURE: science ou art de la construction des bâtiments 7
ARCHITECTURE:: n.f Art de construction les édifices et d'aménager les jardins 7
ATRIUM : n. m (mot lat.) Archit. A l'intérieur de la maison romaine, portique couvert sur lequel donnaient toutes les pièces d'habitation. - parvis de certains temples romains, cour carrée entourée d'un portique- parvis ou cour extérieure des églises primitives, qui a donné naissance au cloître il. Au moyen âge, corps de logis dans lequel les rois faisaient les réceptions solennelles.
Encycl. Archit l'atrium n'est que le développement de la hutte primitive, percée au sommet d'un trou par ou' s'échappait la fumée (ater). Plus tard, des chambres s'ouvrirent sur les côtés de l'atrium, qui resta le centre de la vie familiale : le foyer et l'autel des dieux lares c'est dans l'atrium que l'on recevrait les visiteurs étrangers, le triclinium étant réservé aux intimes. 4:
ATRIUM: n.m Antiq; pièce centrale de la maison romaine, dont le toit ouvert permettait de recueillir l'eau de pluie 6
AUDITORIUM: n.m salle équipée pour l'écoute, l'enregistrement, la reproduction d'oeuvres sonores. 6
AVENUE : terme formé sur le participe passé du verbe venir (du latin advenir), il désigne d'abord, au propre et au figuré, le chemin par lequel on arrive à un lieu on une destination, puis par extension l'allée d'arbres menant à un château et enfin une large voie urbaine bordée d'arbres . 1
AVENUE : n.f chemin d’accès à un lieu. Voie, rue large 6
AVENUE: n. f Rue, généralement plantée d'arbres, conduisant à un point 7


B

BATIMENT: n;m construction d'un seul tenant mettant à couvert un espace habitable. Un même édifice peut comprendre plusieurs bâtiments qui se distinguent les uns des autres par des solutions de continuité 7
BIBLIOTHEQUE: Salle ou édifice où sont conservés des livres, mis à la disposition du public. 6
BOULEVARD de l'allemand bollwerk, ouvrage de défense, fortification (Xvé siècle), ce terme signifie d'abord le terre - plein d'un rempart ,le terrain occupé par un bastion…etc.
Par extension, il désigne ensuite la place forte, puis la promenade de ou la large voie de circulation plantée d’arbres. 1
BOULEVARD: n.m large voie plantée d'arbres dans une ville ou sur son pourtour 6
BUREAU: lieu de travail des employés, des gens d'affaires, etc
pièce ou se trouve la table de travail 6

C

CENTRE : parmi les définitions données par le dictionnaire Robert, trois sont à prendre en
considération à propos de l'urbanisme et de la géographie :
Le milieu d'un espace quelconque ;
le point central doué de propriétés actives dynamiques;
le point de convergence ou de rayonnement ou diverses activités sont concentrées .
Les caractéristiques du centre peuvent être visuelles, structurelles et, ou fonctionnelles . 1
CENTRE : n. m point intérieur situé à égale distance de tout les points d'une circonférence ou
de la surface d'une sphère.
Econ. Polit centre commercial, ensemble de magasins de détail, conçu, réalisé, possédé et dirigé comme une entité, généralement situé en dehors des agglomérations, offrant d'importantes possibilités de parcage des voitures automobiles sur son propre terrain, et adapté pour sa situation, ses dimensions et les types de magasins qui le composent à la région qu'il dessert. 4
CENTRE DES AFFAIRES (CENTRAL BUSINESS DISTRICT): - CBD- C'est le "foyer
de la vie commerciale, et civique" de la ville. R.E Murphy en a décrit les caractéristiques distinctes : central en termes d'accessibilité au moins, la plus grande concentration de bâtiments élevés, l'intensité du trafic des véhicules et des piétons, les valeurs élevées du sol et des impôts payés, la concentration des affaires de toute la région urbaine….J. BeaujEu - Garnier (Atlas de paris et de la région parisienne 1967).4
CENTRE URBAIN : l'expression centre urbain recouvre une réalité complexe, composite et variable. Il est différent suivant la taille de la ville, son origine et le site primitif qui lui était lié, les vicissitudes de son développement et la diversité de ses fonctions. On ne peut donc pas donner une description simple et rigoureuse du contenu de concept. En général, le centre urbain (ou coeur de la ville) est la partie fondamentale de l'organisation urbaine : celle qui en assure la vie et l'activité
C'est le siège du pouvoir organisateur, public et privé, spontané ou réglementé et c'est aussi le lieu de la prédominance intellectuelle par l'université, les spectacles.
Dans les petites villes, le centre urbain est réduit et multifonctionnel : toutes les activités nécessaires sont représentées en un espace relativement central, généralement un carrefour de circulation
Dans les villes plus importantes, le centre urbain se diversifie en fonction des exigences d'espace ou d'accessibilité
n.m Quartier central d'une ville, le plus ancien et le plus animé.
n.m point situé à égale distance de tous les points précise .cité ouvrière
CENTRE: d'une circonférence Point d'attraction, centre d'intérêt
Point de grande concentration d'activité; point d'où s'exerce une action: centre d'affaires, centre commercial, centre culturel. voie, généralement de largeur réduite et sommairement aménagée, reliant les lieux, habités ou non, selon un itinéraire précis, repéré et mémorisé par la population qui l'emprunte CIRCULATION mouvement des véhicules sur la voirie (par extension, s'applique aussi au mouvement des piétons ou à celui des trains sur un réseau ferré) "ville importante considérée spécialement sons son aspect de personne moral" (Robert).
Le terme vient du latin, ou civitas "désignait d'abord la réunion de citoyens entant qu'elle forme le corps de L'état, qu'il se compose d'une seule ville et de son territoire, ou de plusieurs" (de Dainville)
CITE: n.f centre urbain, ville. 6
CITE: n.f Dans l'architecture moderne, ensemble de constructions, crée selon un programme
pour une destination 7
COMMERCE : activité économique d'achat et de vente de biens ou de services . Le commerce recouvre en fait plusieurs activités :
Collecte et ramassage des produits, Conditionnement et expédition ;
Approvisionnement des détaillants (commerce de gros) ; Distribution à la clientèle (commerce de détails) ; Activités commerciales de services dans le secteur de l'hôtellerie ; Cafés - restaurants et dans celui de l'automobile ; 1
COMMERCE: n.m Négoce, achat et vente de marchandises, de biens. 6
COMPOSITION URBAINE : expression entrée en usage au XIX siècle pour désigner la figuration tridimensionnelle d'une ville entière ou d'une partie de ville, conçue et dessinée de façon suffisamment précise pour permettre la construction, et correspondant à une implantation sur un site réel ou décrit comme tel, compte tenu de ses accidents et particularités 1
CONCEPT : n. m idée abstraite et géniale – 4
CONCEPT : ENCYCL. log alors que l'image est la représentation d'un objet précis, individuel (par ex: la cathédrale de Chartres) le concept représente tous les objets d'un même genre (par ex : les cathédrales en général) . Le concept est une idée abstraite (obtenue en se bornant à considérer certains caractères pour tant perçus) et générale (étendant) les caractères ainsi considérés à tous les objets qui les possèdent.
Du point de vue de la logique, tout concept se caractérise par sa compréhension
(ensemble des caractères considérés dans les objets) et par son extension (ensemble des objets auxquels il peut s'appliquer) compréhension et extension forment donc l'aspect logique du concept une fois élaboré tandis qu'a abstraction et généralisation sont les 2 opérations psychologiques par lesquelles il s’élabore représentation mentale abstraite et générale. 6
CONGRES: .m réunion de personnes rassemblées pour traiter d'intérêt commun, d'études spécialisées. Palais des congrès.
Réunion de diplomates appartenant à différentes puissances, ayant pour objet de régler certaines questions internationales. 6
CONTEXTE : n. m (lat. contextus, assemblage) ensemble du texte qui entoure une phrase ou une expression et éclaire son sens. 4
COUR: n.f Espace environné de murs ou de bâtiments dépendant d'une maison, d'un immeuble public ou privé 6
CULTURE :
1 - développement des facultés intellectuelles. La culture de l'esprit.
2- ensemble des connaissances acquises par un individu. Culture de masse, répondue par les techniques de diffusion massive (masse média: télévision, radio, presse, cinéma ) au sein de la masse sociale sans tenir compte des structures internes. 6

_________________
<P><FONT style="BACKGROUND-COLOR: darkorange" size=7 face=Arial><STRONG>خير الناس أنفعهم للناس</STRONG></FONT></P>
<P> "<FONT size=7>كلكم راع و كل راع مسؤول عن رعيته</FONT>"</P>


Dernière édition par archiinfo le Ven 6 Fév - 19:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
archiinfo

avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Concepts et definitions dans le Projet Urbain   Ven 6 Fév - 17:32

D

DETENTE : le dictionnaire d'Oxford la décrit comme : "activité ou situation permettant de se délasser par une activité agréable, un passe - temps ou une distraction".
Les bâtiments qui servent à la détente : centre commerciaux et boutiques, restaurants et magasins d'alimentation, théâtres et centres de loisirs, installations sportives, bâtiments éducatifs..etc 3
DETENTE : n.f relâche, repos, diminution de la tension : détente de l'esprit 4
DETENTE: fig. apaisement d'une tension mentale, repos 6


E

EDIFICE: n.m (lat. aedificium; de aedes: maison, facere: faire). Bâtiment important. Assemblage formé par la réunion de plusieurs choses disposées avec un certain art. 4
EDIFICE: n.m Grand bâtiment 6
EDIFICE: n;m construction ou groupe de constructions affectées à une même destination, comprises dans un même programme ou appartenant à la même personne, à la même collectivité. 7
ENSEMBLE: Un grand ensemble: ensemble d'immeubles avec équipements collectifs. 7
ENSEMBLES: n.m OEuvres de fonction complémentaire ou similaire, rassemblées dans un même lieu et considérés sous le rapport de leurs liaisons: ce rassemblement peut être plus ou moins dense, s'étendre sur un espace plus ou moins vaste et avoir une organisation plus ou moins développée 7
EQUIPEMENT: En urbanisme" Equipements collectifs ": ensemble des installations mises à la disposition des collectivités: équipements scolaires, sportifs, sanitaires, sociaux, culturels. 6
EQUIPEMENTS COLLECTIFS on désigne comme "équipements collectifs" ou parfois comme "équipement" tout court, l'ensemble des installations, des réseaux, des bâtiments qui permettent d’assurer à la population résidente et aux entreprises les services collectifs dont ils ont besoins 1
ESPACE : étendue indéfinie qui contient et entoure tous les objets (Larousse) 1
ESPACE PUBLIC : on peut considérer l'espace public comme la partie du domaine public non bâti, affectée à des usages publics
Par extension, de nombreux urbanistes, considèrent également au titre de l'espace public des lieux bâtis : gares, centres commerciaux…etc. 1
ESPACES LIBRES: les espaces libres constituent la " dimension oubliée " dans l'aménagement urbain des trente derniers années. Ce terme " d'espace " est lui- même terne et sans vie. Tout notre urbanisme et dominé depuis des décennies, un siècle peut être, par la recherche acharnée de terrains à construire. La conséquence de cet état d'esprit " immobilier " ou aménageur au mauvais sens du terme nous intéresse: toute une série de lieux dans la ville qui avaient une fonction éminente sont progressivement apparus comme inutiles et ont été gaspillés sauf pour un usage qui à dévoré tous les autres: la circulation
automobile.
Appelons donc ces espaces par leur nom: ce sont les places, les placettes, les boulevards, les avenues, les rues, les ruelles, les escaliers publics, les berges, les parcs, les jardins. Certaines cours privées mais accessibles.


F

FAÇADES INTERIEURES ET PORTES les élévations intérieures des passages sont traités comme des façades. Elles sont symétriques et répètent le même module qui coïncide avec la largeur d'une boutique.
La porte d'entrée du passage peut prendre place entre deux immeubles 7
FLEXIBILITE D'UN BATIMENT : La flexibilité d'un bâtiment ou d'une partie de bâtiment désigne son aptitude à subir une modification des dispositions de plan après le premier achèvement.
Cette flexibilité est rendue possible par la mobilité des cloisons et des raccordements aux divers réseaux de fluides (électricité, eau, gaz, téléphone…..etc) L'intérêt de la flexibilité est de permettre l'adaptation du bâtiment à l'évolution des besoins et éventuellement, le remplacement d'équipements devenus obsolètes par des équipements mieux adaptés 7
FONCTION: n.f (lat. functio, de fungi, s'acquitter ). Exercice normal; activité propre , naturelle 4
FONCTION: Action propre à chaque emploi 7
FONCTIONNALISME ARCHITECTURAL : le fonctionnalisme architectural consiste à envelopper d'un bâti un ensemble de fonctions et de relations qui sont propre à un programme donné, dans un site particulier.
A l'intérieur de cette enveloppe, chaque fonction trouve son espace spécialisé avec ses caractéristiques de polyvalence on de flexibilité 2
FONCTIONNALISME URBANISTIQUE : la charte d'Athènes, en prônant le
fonctionnalisme conduit à décomposer la ville en fragments Le zonage, comme opération clé de l'urbanisme, est devenu théorie à partir de la critique de la ville prolétaire et polluée issue de la révolution industrielle. Cette théorie est devenue opérationnelle à grande échelle quand l'occasion historique s'est présentée : la reconstruction après la 2nd guerre mondiale et l'explosion démographique.
Il est temps aujourd'hui que ceux dont les idées s'appuyaient sur des techniques de déplacement à haute dépense d'énergie changent d'avis et acceptent le retour à des formes d'habitat moins consommatrices d'espace, à des affectations complète du contenu de l'urbanisme comme discipline : il ne s'agit plus de découper l'espace sans finalité morphologique 2
FONCTIONNALISME: n.m. Architecture. Doctrine selon laquelle, en architecture et dans les arts du mobilier, la forme doit toujours être l'expression d'une fonction.
L'architecture contemporaine est née de la rencontre d'une pensée fonctionnaliste avec les techniques nouvelles: B.A, constructions métalliques, …..etc.
FONCTIONNEL, elle : adj. Se dit d'un ouvrage d'architecture, d'un meuble dont les dispositions et les mesures conviennent parfaitement à la fonction à laquelle on les destine.2
FONCTIONNEL: Relatif aux fonctions
S'adaptant parfaitement à une fonction déterminée. 7
FORUM : vaste place dallée, entourée de portiques, qui constitue, à la jonction du cardo et du décumanus, le coeur vital des villes romaines; lieu privilégié de rencontre; il rassemble progressivement les fonctions : juridique, religieuse, politique, culturelle et commerciale comme agora, et tout aussi abusivement, forum est passé dans la langue des urbanistes pour qui il est devenu synonyme de lieu de rencontre publique, quelque soient l'usage et les caractéristiques formelles de celui-ci . 7
FORUM: n.m (mot.lat. ) Antiq .rom. Place du marché - place où le peuple s'assemblait à Rome, centre des affaires publiques et privées – par anal. Lieu où se traitent les affaires publiques l'éloquence du forum.
Le forum romain: centre religieux, politique et de la vie publique 4
FORUM: n.m Antiq. Rom place où pouvait se tenir un marché, une assemblée du peuple, un tribunal.
Mod. Place réservée aux piétons, entourée d'équipements, de commerces

G

GALERIE: d'un bâtiment ou, à l'extérieur, le long de la façade, n.f passage couvert situé à l'intérieur et servant à la communication, à la promenade, etc. 6
GALERIE MARCHANDE : c'est un passage couvert reliant deux ou plusieurs grands magasins qui, tels des aimants, attirent la foule des acheteurs au long des commerces qui les séparent.
Le centre Eaton à Toronto est un bon exemple montrant de quelle manière une grande galerie peut être intégrée avec succès à un réseau de rues ouvertes, et comment la galerie et la rue peuvent se compléter réciproquement. 3
Les édifices multifonctionnels doivent abriter la fonction marchande. L'acte d'achat, moteur principal de la vie urbaine, ne doit pas être isolé mais inclus dans le cadre urbain.
Dans un édifice multifonctionnel, la fonction marchande ne doit pas seulement
correspondre aux nécessités fonctionnelles et économiques internes du bâtiment, mais aussi à celles du contexte urbain au sein duquel il se trouve
GALERIE: .f (bas.lat. galeria, d'origine inconnue ) Archit promenade couverte; lieu de passage beaucoup plus long que large - allée ou corridor servant de dégagement- tribune dans le pourtour d'une église par extens. Lieu de forme quelconque disposé pour recevoir une collection d'objets d'art: les galeries de Louvre.
Encycl. Archit. Au moyen âge, la galerie est un passage couvert, de plein - pied, à l'int ou à l'ext. d'un édifice 4


H

HALL: n.m vaste salle située à l'entrée d'une maison privée, d'un bâtiment public. Le hall d'un hôtel, d'une gare 6
HOTEL: n.m établissement où l'on peut louer une chambre meublée pour une nuit ou plus 6


I

IDEE: n.f (lat. idea [emprunté au grec ] conception de l'esprit, notion que l'esprit reçoit ou se forme de quelque chose.
Encycl. Philos. Le mot idée a des sens divers dont voici les principaux:
Sens métaphysique.
Sens logique: on appelle idée générale ou concept le produit de l'abstraction, la conception d'une espèce ou d'un genre; l'idée générale et le terme qui 'exprime ont une extension et une compréhension rigoureusement définies. Sens psychologique. plus généralement, on appelle idée tout objet de la pensée 4
IDEE: n.f 1- représentation d'une chose dans l'esprit conception de l'esprit, pensée; manière de concevoir une action ou de se représenter la réalité.
INTEGRATION DES EQUIPEMENTS démarche consistant à regrouper, dans un même bâtiment ou ensemble de bâtiments, différents équipements collectifs habituellement conçus de façon isolée
L'intégration des équipements est démarche distincte mais qui ressortit au même esprit, de :
• La polyvalence : des équipements qui peuvent être conçus afin de pouvoir servir à plusieurs activités : ainsi une salle polyvalente, peut abriter le marché
hebdomadaire, un banquet, un spectacle sportif…etc,ou être utilisés à d'autres fins que leur destination première
• La banalisation : des équipements qui consisté à faire utiliser ceux-ci
successivement, par des publics différents. 2

_________________
<P><FONT style="BACKGROUND-COLOR: darkorange" size=7 face=Arial><STRONG>خير الناس أنفعهم للناس</STRONG></FONT></P>
<P> "<FONT size=7>كلكم راع و كل راع مسؤول عن رعيته</FONT>"</P>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
archiinfo

avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Concepts et definitions dans le Projet Urbain   Ven 6 Fév - 18:04

KHAN, OU FUNDUQ: C'est un ensemble, architectural organisé autour d'une cour centrale généralement pourvue de portiques et accessibles par une seule entrée, située à l'intérieur ou à la périphérique du bazar principal, il a toujours eu des fonctions multiples et peu précises, pouvant servir de demeure et de comptoir pour les commerçants, de bureau ou de dépôt de marchandises pour le commerce de gros et le commerce avec l'étranger, de lieu de travail pour l'artisanat et la petite industrie, d'écurie et même d'auberge offrant des
appartement en locations
Le caravansérail est architecturalement très proche du KHAN, situé cependant en dehors de la ville et servant temporairement d'abri aux voyageurs avec leurs marchandises et leurs bêtes, il fait donc partie du bazar sur le plan topographique.7


M

MARCHE : lieu public, couvert ou en plein air, ou on fait commerce de marchandises 1
MARCHE: lieu public, couvert ou en plein air, où on fait commerce de marchandises. 7
MODE: n.f usage peu durable, manière collective d'agir, de penser, propre à une époque et à
une société donnée. 6
MULTI OU MULT : Préfixe d'origine latine, signifie nombreux, et indiquant une grande quantité de ,plusieurs 4
MULTI: élément, du lat. multus, " nombreux 6
MULTI: qui comporte plusieurs broches ! 7
MULTIFONCTION (S): adj. Qui a plusieurs fonctions ( en parlant d'un appareil ) 6
MULTIPLE: adj. (lat. multiplex ). Nombreux, varié 4
MULTIPLE: adj. Et n.m composé, constitué d'éléments différents; complexe; 6
MUSEE: n.m lieu public où sont rassemblées des collections d'objets d'art, ou des pièces présentant un intérêt historique, scientifique, technique. La conception des musées, qui était traditionnellement fondée sur la notion de conservation, s'oriente de plus en plus vers l'animation, qui implique l'organisation d'exposition, de visites. 6


P

PASSAGE: endroit par où l'on passe, petite rue, souvent couverte, galerie réservée aux piétons et par laquelle on peut passer d'une rue à une autre. 6
PASSAGE: Le terme de passage s'applique aussi bien aux passages couverts qu'aux passages ouverts;
• Le passage reçoit parfois le nom de galerie. Le passage couvert ne dessert pas seulement des bâtiments, il suscite, organise et oriente la circulation pédestre des citadins. Il attire, il est un véritable appel d'air.
• Définition de Johann Friedrick Geist: dans " passager .P. 12 " " le passage est une voie réservée aux piétons, qui relie deux rues animés; il est bordé sur chacun de ses côtés de rangées de boutiques, il est couvert d'un toit vitré qui lui assure un éclairage zénital. Il peut comporter en étages d'autres boutiques u bien des logements." 7
PATIO: n.m Cour intérieure d'une maison, le plus souvent découverte 6
PLACE : du latin platea (place publique), lieu public découvert constitue par l’ensemble d’un espace vide et des bâtiments qui l’entourent .On reconnaît le rôle polyvalent (politique, social, religieux, économique)joué par cet organe urbain dans les cités de l’antiquité grecque et romaine 1
PLACE: n.f (lat. platea, place publique ), du grec. Plateia: lieu public découvert et bordé de maisons ou de monuments. De la renaissance date la conception d'une place formant un ensemble architectural
PLACE: Comme espace urbain, la place n'est en fait qu'un élargissement de la rue, mais comme point de jonction, son importance est toute particulière. Dans une ville, une place a souvent une signification symbolique. 3
PLACE: n.f Dans une ville, une agglomération, espace découvert, lieu public, qui est le plus souvent entouré de bâtiments et où aboutissent plusieurs rues. 6
PLACE: du latin platea ( place publique ), lieu public découvert constitué par l'ensemble d'un espace vide et des bâtiments qui l'entourent. on reconnaît le rôle polyvalent ( politique, social, religieux, économique ) joué par cet organe urbain dans les cités de l'antiquité Grecque et Romaine. 7
PLACE: n. f Espace libre dans une agglomération, généralement entouré de constructions, formant dégagement devant un édifice ou à un carrefour. 7
POLY. : élément tiré du Grec polus, nombreux, beaucoup, et entrant de la composition de nombreux mots. 4
POLYVALENCE : la banalisation, la polyvalence, la flexibilité sont des moyens d'échapper
à l'affectation univoque d'un espace à une fonction :
• Banalisation : changer la fonction de l'espace sans toucher au bâti
• Polyvalence : répondre à un changement fonctionnel limité, dans une liste fixée à l'avance, grâce à un bâti semi - mobile, créant des espaces semi - affectés (une salle polyvalente n'est jamais ni un vrai théâtre ni un vrai cinéma).
• Flexibilité : changer la configuration du bâti jusqu'à ce que les espaces soient bien adaptés aux fonctions dont l'apparition a nécessité une modification 2
POLYVALENT: adj. Qui est efficace dans plusieurs cas différents Par extension qui présente plusieurs valeurs, qui offre plusieurs possibilités d'emploi. 4
POLYVALENT: adj.( et n ) qui peut servir à plusieurs usages. 6
PROJECTION: action de former une image sur une surface, un écran 6


R

RUE MARCHANDE: où il ya beaucoup de magasins, de commerces 6
RUE : du latin ruga (ride, sillon puis en bas latin, rue),voie brodée de maisons ou de murailles dans une ville ou un village. élément essentiel de toutes les cultures urbaines. 1
RUE: La rue dépasse le rôle de simple liaison fonctionnelle à laquelle la condamnaient les urbanistes, la rue assume sa fonction d'espace social lorsqu'elle devient un théâtre dans lequel les acteurs et le public échangent leurs rôles en permanence. En réalité, la forme de la rue et les activités qui s'y déroulent forment une unité. 3
RUE: dans la ville, il y a différentes formes de rues, chacune a sa signification propre: une commerçantes pleines d'animation, voies monumentales, rues résidentielles calmes…..etc.
• Rudolphski a écrit: " les rues sont faites pour les hommes ".
• Une voie piétonne ne doit pas être seulement un chemin reliant un point A à un point B, mais être aussi un événement. Tous les éléments d'une rue doivent être disposés de manière à atteindre cet objectif. La manière dont les vitrines des magasins se présentent vers la rue, la façon dont les restaurants participent à son animation, la disposition des arbres et des aires de repos, tout cela conditionne son succès vis à vis des piétons. 3
RUE: n.f voie bordée de maisons, dans une agglomération. Espaces, passage en couloir. 6
RUE: du latin ruga ( ride, sillon puis, en bas latin, rue ), voie bordée de maisons ou de murailles dans une ville ou un village. Elément essentiel de toutes les cultures urbaines. 7
RUE: n.f Voie dans une agglomération. La rue est habituellement une voie publique.7

S

SITE URBAIN: l'ensemble formé par le site naturel et par les constructions et aménagements qu'il porte 5
STRUCTURE DE LA VILLE: De nombreux urbanistes essayent de ramener dans la rue tous les éléments nécessaires à sa vie, pourtant, il n'est pas possible de reconstituer la rue traditionnelle au moyen de façades modernes sans permettre aux fonctions urbaines de se développer normalement.
• L'animation des rues et des places ne peut être dissociée de l'aspect des édifices qui en constituent le support visuel. Leur interaction évite la monotonie l'ennui.
• L'édifice multifonctionnel doit accepter une telle structure urbaine comme un
guide qui contrôle sa forme.
Ainsi par exemple, une rue tire sa forme pleine et active d'un grand nombre de bâtiments, mais en même temps, ces derniers acceptent la rue comme une forme organisatrice. 3

T

THEATRE: n.m Edifice où l'on représente des oeuvres dramatiques, où l'on donne des spectacles 6
TISSU URBAIN : expression métaphorique assimilant les cellules construites et les vides d'un milieu urbain à l'entrelacement des fils d'un textile. On peut appeler tissu urbain l'ensemble des éléments du carde urbain qui constituent un tout homogène. Le tissu urbain est l'expression physique de la forme urbaine
TOIT VITRE: La couverture du passage est l'élément le plus original; le toit vitré protège le passant et inonde le passage d'une lumière homogène qui gomme les ombres, fait du passage une sorte d'aquarium sec. 7
TOURISME: n.m activité de loisirs qui consiste à voyager pour son agrément-
• ensemble des services et des activités liées à l'organisation des déplacements des touristes 7
TRANSPARENCE: Qualité de ce qui est, psychologiquement ou intellectuellement, facilement pénétrable. 6
TRAVAIL: ( travaj ) n.m (déverbal de travailler). Effort, application pour faire une chose. 4

U

URBAIN : du latin Urbanus (de la ville, citadin, poli, de bon ton), ce vieux mot français est utilisé comme en latin, sons forme d'adjectif, pour caractériser "ce qui concerne la ville par apposition à rural" 1
URBAIN: adj. (lat. urbanus ), qui est de la ville 1
URBANISME : selon les différents dictionnaires du XXe siècle, l'urbanisme est alternativement défini comme science, art et/ou technique de l'organisation spatiale des établissements humains 1
URBANISME : est un ensemble de techniques organisant l'affectation des sols de façon indépendante de l'architecture. L'urbanisme doit éclater en :
• Planification urbaine qui dépasse le domaine technique pour relever de la
décision politique.
Urbatecture qui est une discipline: *urbaine dans ses champs.
Morphologique dans sa méthode 2
URBANISME: l'urbanisme, qui est à la fois la science et l'art de l'ordonnancement urbain, est
technique en tant que science, et création sociale en tant qu'art.
URBANISME: ensemble des techniques de la construction et de l'aménagement des villes et villages
URBANISME: n.m Art et science se rapportant à la construction et à l'aménagement des agglomérations
USAGE MULTIPLE c'est une qualité vitale pour la symbiose urbaine. Les philosophies urbanistiques du début de notre siècle se préoccupaient essentiellement d'un fonctionnalisme mal compris, et les vastes expériences d'urbanisme entreprises en vue de séparer les fonctions faillirent provoquer la mort de ces villes, l'idée des édifices multifonctionnels s'appuie sur la compréhension des rapports complexes qui régissent nos cités. Le voisinage immédiat de diverses fonctions est profitable à chacune d'entre - elles
• Des milliers d'hommes vivent dans une ville; chacun deux a son mode de vie, chacun, un âge différent, chacun a ses propres intérêts, sentiments, habitudes et relations mais tous ont pourtant besoin d'un environnement urbain qui corresponde à leur aspirations et conceptions, si différentes soient elles .
• Le tissu d'une ville doit être suffisamment riche et varie afin de répondre à de tels besoins différenciés et de créer entre ceux-ci l'interaction symbiotique nécessaire. Les structures multifonctionnelles peuvent constituer l'arrière – plan d'une telle interaction 3
USAGE: n.m (de, us ). Action de se servir d'une chose.4
UTOPIE : terme forgé par Thomas more à partir des racines grecques, le substantif topos, (lieu) et deux particules, le préfixe eu, indice de bonne qualité et la régations ou, pouvant être également traduit par la contraction U-, il signifié littéralement le bon espace et/ou l'espace qui n'existe pas. 1
UTOPIE: n.f (de Utopia, mot crée par Thomas mole; gr. Ou, non, et topos, lieu ). Conception imaginaire d'un gouvernement idéal. 4
UTOPIE: toute idée, tout projet considéré comme irréalisable 6


V

VILLE : trois conditions sont indispensables pour qu'un établissement humain constitue une ville : l'agglomération de constructions, certains traits sociaux de la population, et une certaine dimension.
• La ville nait des besoins d'interaction des gens et des avantages que celle-ci
procure; elle se trouve limitée par les contraintes qui pèsent sur la vie de relation, ou par les contraintes qui pèsent sur la vie de relation, ou par les désavantages qu'elle fait naître . 1
• VILLE chaque ville est constituée par l'organisation d'un ou plusieurs tissus
urbains, complétés par des éléments exceptionnels, sur un site particulier par
l'intermédiaire des différents tissus qui la constituent, la ville est un ensemble de
systèmes urbains juxtaposés ou superposés .2
VILLE: agglomération importante s'oppose à village, font les habitants exercent en majorité
des activités non agricoles. 7
VILLE: n.f Agglomération dont les habitants ont des activités professionnelles diversifiées, notamment dans le secteur tertiaire ( c'est à dire toutes les activités non directement productrices de biens de consommation: commerce, professions libérales, administration….etc). aujourd'hui, on ne donne le nom de ville qu'aux agglomérations ayant au moins deux mille habitants 7
VOIE : espace aménagé pour se déplacer en ville (voie urbaine), entre les localités ou en milieu rural (route) 1
VOIE: n.f (lat. via ) tout ce qui mène d'un endroit à un autre, sur terre, sur l'eau et dans les airs. 4
VOIE: n.f Espace sur lequel on se déplace pour aller d'un lieu à un autre 6

_________________
<P><FONT style="BACKGROUND-COLOR: darkorange" size=7 face=Arial><STRONG>خير الناس أنفعهم للناس</STRONG></FONT></P>
<P> "<FONT size=7>كلكم راع و كل راع مسؤول عن رعيته</FONT>"</P>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concepts et definitions dans le Projet Urbain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concepts et definitions dans le Projet Urbain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet de prévisions hebdomadaires dans un journal.
» Oralbums dans le projet école de mon fils
» >>>>> Quelle est la mission du Mafy ?
» Du fait qu’il est permis à un entrepreneur d’utiliser l’argent de son client dans son projet de construction
» Quel gros projet éducatif aimeriez-vous voir PRIORITAIREMENT mener dans votre établissement?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
archiinfo DZ :: FORMATION & PEDAGOGIE تكوين و بيداغوجية :: ARCHITECTURE CLASSIQUE :: CINQUIEME ANNEE: le projet de fin d'étude-
Sauter vers: