archiinfo DZ
ARCHIINFODZ a besoin de VOUS
Ne restez pas anonymes, prenez soins de vous enregistrer et d'etre membre pour beneficier de toute l'information


Annuaire de l'architecture algerienne : de la formation à l'exercice de la profession en Algerie
 
FAQAccueilGalerieS'enregistrerConnexion

a

Le classique est MORT vive le LMD Architecture,

Archiinfo fait appel à tous les architectes pour enrichir cet espace du Net.

Appel aux chefs d'établissement de formation:

a

 

Archiinfo vous remercie de votre passage et souhaite vous revoir bientot...

a

a

 

Faites partager votre methodologie d'approche et production architecturale

a

 

DIPLOMANTS : faites connaitre le travail de cinquicme année.

a

Vous avez une analyse architecturale et/ou urbaine PARTAGEZ LA

*

a

Combien sommes-nous d'ARCHITECTES ? combien sont inscrits au TABLEAU NATIONAL?

18.000 ARCHITECTES

2.000 inscrits/7000 au Tableau National (sur site online)

750 architectes enseignants,

15 etablissements de formation et 16.000 Etudiants Architectes

telle est notre grande FAMILLE

a

Au fait, les enseignants architectes peuvent ils exercer ?

et les ETUDIANTS en Architecture combien sont ils ?

a

L'enseignement de l'architecture assistée par ordinateur.

a

L'architecture et le systeme LMD.

L'EPAU: Ecole Nationale Supérieure d'Architecture.

*

L'enseignement de l'Urbanisme en Algérie : où forme t'on les URBANISTES .

*

Les concours nationaux d'architecture: comment se déroulent ils?

PROJETS PEDAGOGIQUES

Sujets similaires
REPRESENTATIONS D’ARCHITECTES 2009

CNOA

Representations locales CLOA de Ghardaia , CLOA d'Alger , Cloa de Constantine , Delegation de Annaba , Delegation de Tlemcen ,cloa de Belabes ,
** ***** يمين المهندس المعمــاري*****أقسم بالله العلي العظيم أن أؤدي أعمــالي بأمانة و شرف وأن أحافظ على التقاليد و الاهداف النبيلة للمهنة و احترم قوانين الجمهورية ***** .
Derniers sujets
Archiinfo Dz & Sites Ecoles

Alger , Annaba, Batna , Béchar , , Blida, Biskra , Constantine Jijel , Mostaganem, Ouargla, Oran, Setif, Tizi Ouzou, Tebessa, Tlemcenle site : membres.lycos.fr/archiinfo passera à http://archiinfo.com

< Proposez des Sites de FORMATION>

VISITE
PARTEZ EN CHINE.....A SHANGHAI 2010 .....http://en.expo.cn/#&c=home<<<<<< la plus grande attraction mondiale : EXPOSITION UNIVERSELLE DE SHANGHAI 2010 jusqu'au 31 OCTOBRE 2010.
DZ Architecture Forum

Forum EPAU, dzarchitectes,Forum ZERZARA, archi 2ème année BLIDA, Forum BISKRA,

Soumettez des Forums d'architecture
GRANDS PROJETS
ou les grands chantiers de l'Algérie : Métro d'Alger, Tramways de ConstantineGRANDS PROJETS Télépherique de constantine, La grande Mosquée d'Alger,
NOUVELLEVILLE

Des villes nouvelles sont crées en Algérie, NOUVELLES VILLES

REPEREVILLE:

ville des ponts, ville aux milles coupoles, en quoi se distingue votre ville?

REPERES VILLES

MOSQUEES

votre ville est reconnaissable par sa mosquée. Faites la connaitre

MOSQUEES

UNIVERSITES

Faites connaitre l'universitéde votre ville,

UNIVERSITES

CONCOURS:

vous êtes laureat d'un concours national et vous voulez faire connaitre votre projet..

LAUREATS DE CONCOURS

SOS PATRIMOINE:
SAUVONS LE PATRIMOINE
<

Ce site est une adaptation de ARCHITECTURE:ma formation et mon metier de SAIGHI YOUSSEF Architecte Enseignant Chercheur

archiinfo 2001-2010

 

annuaire de l'architecture algerienne

archiinfo@yahoo.fr

meilleure appreciation du site est possible en 1024 x 768

Ci-dessus est une PUB imposée par l'Hebergeur depuis 08 Jan 2009--archiinfo

Partagez | 
 

 Fernand POUILLON (1912-24 juillet1986)

Aller en bas 
AuteurMessage
sameh

avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 32
Localisation : Sud
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Fernand POUILLON (1912-24 juillet1986)   Jeu 23 Juil - 23:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au début de 1961 éclatait brusquement le plus grand scandale immobilier de l’après-guerre, celui du Comptoir national du logement ; au centre de l’affaire, son architecte en chef Fernand Pouillon, encore ignoré du public. Il ne le restera pas longtemps car son comportement fait très vite de lui le héros rêvé des médias : arrêté, transporté dans une clinique en raison de son état de santé, Pouillon s’évade de façon rocambolesque pour finalement se présenter devant le tribunal correctionnel de la Seine. Dans le droit-fil des conceptions des maîtres de l’époque classique qui assumaient allégrement plusieurs fonctions, Pouillon, sous des prétextes de rentabilité, avait été actionnaire de différents fournisseurs du C.N.L., en se servant de prête-noms. En outre des « travaux particuliers » considérables avaient été payés par le C.N.L. : il s’agissait, dans le cas de Pouillon, de la restauration d’un château en Eure-et-Loir et d’une fastueuse demeure médiévale, rue des Ursins, à Paris.

Exclu de sa profession, Pouillon s’exila en Algérie et se convertit à l’islam. Architecte conseil du gouvernement algérien, il construira pour lui 40 hôtels, principalement au cours des années 1970. Le conseil municipal de Saint-Tropez lui demande un plan d’aménagement du port. Adopté par les élus, ce plan est refusé après une campagne à laquelle participe Brigitte Bardot : l’actrice a menacé de quitter le pays s’il était mis à exécution. Réinscrit à l’Ordre des architectes à partir de 1977, Pouillon est élu à son conseil régional de l’Île-de-France en 1980. En 1982, la biennale de Venise le couronne. Les commandes affluent de nouveau à l’agence qu’il vient d’ouvrir au château de Belcastel, à Rignac, près de Rodez. C’est là qu’il meurt le 24 juillet 1986.

Originaire du Lot-et-Garonne, Pouillon passa sa jeunesse à Marseille mais il quitta le lycée à quinze ans pour entrer à l’école des Beaux-Arts de la ville. En 1934, on le retrouve à l’école des Beaux-Arts de Paris et, deux ans plus tard, il construit des immeubles à Marseille et à Aix. Diplômé en 1942, Pouillon rencontre alors à Marseille Eugène Beaudouin, urbaniste de la ville.

L’époque de la Libération s’annonce faste pour les bâtisseurs. Le jeune maître ne dédaignera pas les travaux les plus divers : camps de transit et camps de prisonniers ; un stade à Aix ; l’usine Nestlé à Marseille ; surtout les travaux de reconstruction du Vieux-Port systématiquement détruit par les Allemands en 1942 – à 1’occasion desquels il travaillera en association avec Auguste Perret. Pouillon occupera la célèbre agence de la rue Raynouard, à Paris, après la mort du maître, en 1954.

Débute alors une ascension qui ne durera qu’une dizaine d’années. Grâce à la confiance de Jacques Chevallier, maire d’Alger, Pouillon reçoit les plus importantes commandes jamais passées à un architecte en Algérie : des milliers d’appartements, des centres commerciaux, des écoles, des centres civiques s’édifieront rapidement. L’opération culminera avec le complexe Climat de France, 3 500 appartements regroupés autour d’une cour en longueur, bientôt baptisée les 200 Colonnes par ses habitants.

Viendront ensuite la reconstruction du vieux port de Bastia, partiellement détruit par des tirs d’artillerie pendant la Seconde Guerre mondiale, et enfin les premières – et dernières – opérations dans la banlieue de Paris entre 1955 et 1962 : cités à Montrouge (Buffalo) et à Pantin, le Point du jour à Boulogne (2 200 appartements) et la ville nouvelle de Meudon-la-Forêt (3 500 appartements). Durant l’exil, s’ouvre la période des hôtels, la plus brillante sans doute : tous différents dans leur structure et leur décoration, ils sont tous respectueux du génie du lieu. Admirateur fervent de l’architecture cistercienne – il a fait plusieurs relevés des abbayes provençales et, dans son ouvrage Les Pierres sauvages, il s’est décrit en moine du Thoronet brisé dans son élan créateur –, Pouillon s’est souvent présenté comme un architecte de la « banalité ». Il a même déclaré qu’il ne s’intéressait ni à la recherche architecturale ni aux œuvres de ses contemporains, ce qui n’était pas forcément une provocation.

Quand on choisit de privilégier la pierre, constamment employée dans tous ses édifices, on se range dans une tradition rassurante qui aura toujours ses fidèles : en prétendant que les Parisiens ont la nostalgie des immeubles de l’île Saint-Louis, Pouillon dévoile ses idées. En même temps que lui, son confrère Louis Arretche avait pratiqué ce retour à la « tradition » : dans la reconstruction de Saint-Malo, son triomphe, il a systématiquement utilisé le granit et un ciment comprimé qui l’imite.

La stéréotomie au service du peuple fut un leitmotiv de Pouillon qui se vanta d’avoir construit les plus beaux logements sociaux de France. Doit-on le croire ? Dans l’innovation architecturale, la décoration et les locaux collectifs, les immeubles de la fondation Rothschild à Paris – édifiés avant 1914 par une équipe animée par Augustin Rey et Henry Provençal – allaient beaucoup plus loin que les alignements de barres qui dominent 1’univers du maître.

Dans les années 1970, les préoccupations de Pouillon rencontrent celles de quelques maîtres d’œuvre à la recherche d’un nouveau classicisme, en particulier Aldo Rossi, très attentif aux figures traditionnelles, Ricardo Bofill dont les ensembles se rattachent au courant baroque et Léon Krier, farouche contempteur du mouvement moderne.

La référence cistercienne – dont nombre d’architectes du mouvement moderne, à commencer par Le Corbusier, se réclamèrent – a trop souvent servi d’alibi à une réelle pauvreté de formes. Les disciples de saint Bernard, ayant volontairement choisi de vivre hors du siècle, s’efforcèrent de bannir de leur vie tous les aspects du sensible. L’idéal hédoniste de nos contemporains exige un autre parti. Comme Pouillon, qui n’habita jamais ses œuvres et mourut dans un château du XIIIe siècle, ils réclament désormais du pittoresque.

Roger-Henri Guerrand, Encyclopædia Universalis © 2000
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fernand POUILLON (1912-24 juillet1986)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Une hantise de boule lumineuses" Par Fernand Lagarde
» Le 14 avril 1912 la veille du naufrage du titanic
» [Héraldiste] Fernand Brose (B)
» Fernand GAMBIEZ
» L'arche de Noé : plus de 50 ans aprés Fernand Navarra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
archiinfo DZ :: RUBRIQUES :: ARCHITECTES AYANT TRAVAILLES EN ALGERIE-
Sauter vers: