archiinfo DZ
ARCHIINFODZ a besoin de VOUS
Ne restez pas anonymes, prenez soins de vous enregistrer et d'etre membre pour beneficier de toute l'information


Annuaire de l'architecture algerienne : de la formation à l'exercice de la profession en Algerie
 
FAQAccueilGalerieS'enregistrerConnexion

a

Le classique est MORT vive le LMD Architecture,

Archiinfo fait appel à tous les architectes pour enrichir cet espace du Net.

Appel aux chefs d'établissement de formation:

a

 

Archiinfo vous remercie de votre passage et souhaite vous revoir bientot...

a

a

 

Faites partager votre methodologie d'approche et production architecturale

a

 

DIPLOMANTS : faites connaitre le travail de cinquicme année.

a

Vous avez une analyse architecturale et/ou urbaine PARTAGEZ LA

*

a

Combien sommes-nous d'ARCHITECTES ? combien sont inscrits au TABLEAU NATIONAL?

18.000 ARCHITECTES

2.000 inscrits/7000 au Tableau National (sur site online)

750 architectes enseignants,

15 etablissements de formation et 16.000 Etudiants Architectes

telle est notre grande FAMILLE

a

Au fait, les enseignants architectes peuvent ils exercer ?

et les ETUDIANTS en Architecture combien sont ils ?

a

L'enseignement de l'architecture assistée par ordinateur.

a

L'architecture et le systeme LMD.

L'EPAU: Ecole Nationale Supérieure d'Architecture.

*

L'enseignement de l'Urbanisme en Algérie : où forme t'on les URBANISTES .

*

Les concours nationaux d'architecture: comment se déroulent ils?

PROJETS PEDAGOGIQUES

Sujets similaires
REPRESENTATIONS D’ARCHITECTES 2009

CNOA

Representations locales CLOA de Ghardaia , CLOA d'Alger , Cloa de Constantine , Delegation de Annaba , Delegation de Tlemcen ,cloa de Belabes ,
** ***** يمين المهندس المعمــاري*****أقسم بالله العلي العظيم أن أؤدي أعمــالي بأمانة و شرف وأن أحافظ على التقاليد و الاهداف النبيلة للمهنة و احترم قوانين الجمهورية ***** .
Derniers sujets
Archiinfo Dz & Sites Ecoles

Alger , Annaba, Batna , Béchar , , Blida, Biskra , Constantine Jijel , Mostaganem, Ouargla, Oran, Setif, Tizi Ouzou, Tebessa, Tlemcenle site : membres.lycos.fr/archiinfo passera à http://archiinfo.com

< Proposez des Sites de FORMATION>

VISITE
PARTEZ EN CHINE.....A SHANGHAI 2010 .....http://en.expo.cn/#&c=home<<<<<< la plus grande attraction mondiale : EXPOSITION UNIVERSELLE DE SHANGHAI 2010 jusqu'au 31 OCTOBRE 2010.
DZ Architecture Forum

Forum EPAU, dzarchitectes,Forum ZERZARA, archi 2ème année BLIDA, Forum BISKRA,

Soumettez des Forums d'architecture
GRANDS PROJETS
ou les grands chantiers de l'Algérie : Métro d'Alger, Tramways de ConstantineGRANDS PROJETS Télépherique de constantine, La grande Mosquée d'Alger,
NOUVELLEVILLE

Des villes nouvelles sont crées en Algérie, NOUVELLES VILLES

REPEREVILLE:

ville des ponts, ville aux milles coupoles, en quoi se distingue votre ville?

REPERES VILLES

MOSQUEES

votre ville est reconnaissable par sa mosquée. Faites la connaitre

MOSQUEES

UNIVERSITES

Faites connaitre l'universitéde votre ville,

UNIVERSITES

CONCOURS:

vous êtes laureat d'un concours national et vous voulez faire connaitre votre projet..

LAUREATS DE CONCOURS

SOS PATRIMOINE:
SAUVONS LE PATRIMOINE
<

Ce site est une adaptation de ARCHITECTURE:ma formation et mon metier de SAIGHI YOUSSEF Architecte Enseignant Chercheur

archiinfo 2001-2010

 

annuaire de l'architecture algerienne

archiinfo@yahoo.fr

meilleure appreciation du site est possible en 1024 x 768

Ci-dessus est une PUB imposée par l'Hebergeur depuis 08 Jan 2009--archiinfo

Partagez | 
 

 Séminaire international, VILLE, BIEN ÊTRE ET RENOUVELLEMENT URBAIN 26-27 Avril 2011

Aller en bas 
AuteurMessage
archiinfo

avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Séminaire international, VILLE, BIEN ÊTRE ET RENOUVELLEMENT URBAIN 26-27 Avril 2011   Jeu 16 Déc - 21:27

Université Badji Mokhtar – Annaba – Algérie
Faculté des Sciences de la Terre
Département d’Architecture
Laboratoires de Recherche
« Architecture et Urbanisme »
« Ressources Naturelles et Aménagement »
Programme Tassili 10/805
APPEL À COMMUNICATIONS
VILLE, BIEN ÊTRE ET RENOUVELLEMENT URBAIN.
Comprendre la ville d'aujourd'hui…
pour construire celle de demain.


SÉMINAIRE INTERNATIONAL 26-27 Avril 2011

Il est aujourd’hui légitime de pouvoir mieux vivre en ville. L'urbanisme doit converger vers cet objectif rompant avec les pensées et pratiques anciennes et plaçant l’anticipation et la prospective au centre de ses actions. De nouveaux concepts doivent être adoptés et adaptés pour réécrire la ville de demain : une ville prometteuse d'intégration et de solidarité, estompant les différences et associant de nouvelles catégories d’acteurs dans un processus de concertation qui devient incontournable.
De ce contexte émerge une volonté qui suppose une vision globale de l’espace, de son organisation et des rapports entre les groupes sociaux qui le pratiquent. Une telle évolution impliquerait d'interroger les territoires à travers leur capacité de mutation afin de répondre aux besoins du plus grand nombre et offrir un cadre de vie de qualité. Dés lors, comment pourrait-on apporter des réponses à des enjeux collectifs majeurs qui concernent le bien être de tous les habitants. En partageant la même vision, comment les différents acteurs du territoire peuvent-ils construire et mieux vivre ensemble la ville de demain ?
Orientée par ces questionnements, la thématique du séminaire porte sur trois axes croisés de recherche.



Axe 1- Nouvelles formes d'urbanité dans la ville
L'analyse des différents aspects de l’inscription spatiale et sociale dans les villes contemporaines a permis d'identifier une nouvelle catégorie d'acteurs (la société) qui semble avoir profité du jeu de mutation de la ville et des leviers d'actions mis en place par l’état pour instaurer de nouvelles dimensions socio-spatiales. Ces dernières se sont traduites par de nouvelles urbanités très variées selon le territoire sur lequel elles sont produites. Elles se caractérisent par un certain nombre d’originalités provenant du croisement de logiques sociales, foncières, juridiques et économiques d'hier et d'aujourd'hui.
D'une part, cet axe vise à décrire précisément les processus et les stratégies d’acteurs qui ont conduit à ces nouvelles formes d'urbanité (fruit d'aléas d'apprentissages ou de compétences ?) et d'autre part à analyser leurs composantes urbanistiques, sociales et juridiques. Ces dernières seraient d’excellents indicateurs quant à la recherche et l’exercice de nouvelles reconfigurations socio- spatiales.
Ces usages et pratiques ne sont pas sans conséquence sur la ville, ils génèrent souvent un décalage avec les formes bâties, des dysfonctionnements spatiaux et une dégradation du cadre de vie. Ils semblent en revanche créer une dynamique de vie, apportant une certaine forme de bien-être aux habitants. Ces derniers, par ajustements ou contournements de l'espace et des pratiques, se réfèrent à un "savoir être en ville", "être de la ville" ou encore "revendiquer un droit à la ville", un "droit à l'urbanité". Par conséquent, il s'agit plus précisément de réfléchir aux modes d’affiliation qui s’établissent entre ces nouvelles configurations socio-spatiales (pratiques et comportements), fondant des urbanités sans doute différentes et inégales que l’on pourrait définir comme étant la conséquence de la fragmentation spatiale doublée d'une ségrégation sociale. Dans ce contexte, la notion d'urbanité pourrait animer plusieurs débats entre les chercheurs : ceux qui déplorent sa disparition en tant que qualité propre à la ville d'hier et ceux qui observent les différentes formes et intensités de l'urbanité dans les territoires d'aujourd'hui.





Axe 2 – Le bien être en ville
Couramment utilisée, la notion de bien être en ville exprime une réalité complexe et multidimensionnelle en raison de la nature interdépendante de ses composantes. Sans doute subjective, cette notion est étroitement liée à celle de la qualité de vie dans l'espace quelque soit l'échelle qu'il couvre ; elle est aussi évolutive et doit être prise en compte par les professionnels afin d'assurer un
environnement attrayant, sûr et commode.
De nombreuses recherches font état de l'émergence de nouvelles formes d'urbanités et s'accordent sur « le mal–être » qu'elles génèrent. L'urbanisme ayant pour rôle de promouvoir cet impératif de qualité, une prise de conscience générale (pouvoirs publics, population,…) s'impose de fait et doit mobiliser et coordonner des actions concertées. Cela conduirait à un nouvel examen des pratiques urbaines dans
l'optique d'engager un processus décisionnel menant vers un bien–être en ville. L'aménageur dispose t-il, aujourd'hui, de moyens et outils efficients pour effectuer cette évaluation ? S'il devient légitime de prétendre à des espaces de qualité et de bien-être, leur identification
demeure une tâche à accomplir en intégrant de multiples dimensions (l'environnement, le transport, le logement, l’organisation des services collectifs,…). Aussi, quels seraient les normes et les critères qui permettraient d'orienter au mieux la décision et l'action publique par les aménageurs qui accordent aujourd'hui une importance croissante à la dimension qualitative des espaces urbains ?
Par ailleurs, la promotion de la qualité de vie ne permettrait-elle pas de conduire à plus d'équité sociale ? Dans ce cas, quels sont les espaces d'action et de participation active des citoyens ? Comment prendre en compte leur conception du bien être et leurs aspirations à la qualité de vie ? Une lourde responsabilité incombe aux décideurs et acteurs urbains pour concilier toutes ces attentes. Ce domaine demeure un champ exploratoire prometteur et incite à ouvrir des perspectives de réflexion pertinentes.



Axe 3- La ville et le renouvellement urbain :
Le renouvellement urbain devient, aujourd'hui, une action incontournable de l'urbanisme en rupture avec le modèle de développement extensif. Il représente de plus en plus un moyen de régénérer la ville répondant au mieux aux attentes des habitants en vue de participer à leur bien être. Il s’agit de refaire la ville sur la ville, de "recycler" et de revaloriser les territoires obsolètes, de densifier les vides
urbains, de reconquérir des espaces en désuétude (friches urbaines et industrielles, zones précaires…) disséminés dans le tissu urbain. Ce nouveau mode d'action sur la ville axe la réflexion sur les notions de permanence, d’adaptabilité, de capacité, de substitution et de transformation ("mutabilité") de formes et fonctions urbaines.
Devant la diversité des situations, la taille des sites étant aussi très variable, les réponses aux problèmes qui se posent ne sont, évidemment, pas les mêmes. Divers projets viennent se greffer au tissu existant portés par de nouveaux acteurs, enjeux et stratégies permettent ainsi de réécrire la ville de demain. S'inscrivant dans une perspective d'un urbanisme de régénération, le renouvellement urbain se présente comme une démarche globale et pertinente pour appréhender les enjeux collectifs (sociaux, économiques et environnementaux) de demain.
A ce titre, ce nouveau mode d'action sur l'espace ne serait-il pas une opportunité pour réintroduire la qualité de vie en ville et intégrer de nouvelles urbanités ? Dans ce cas, une politique d’anticipation ne devrait-elle pas s’articuler autour de la mobilisation d’outils adaptés et d’une observation foncière pérenne ? L’appropriation collective et concertée de telles démarches par les différents partenaires
territoriaux et institutionnels, publics, privés et du citoyen représente une étape décisive dans ce processus de développement.
Au croisement de ces trois thématiques, le séminaire porte un regard prospectif sur la ville de demain. Comment doit-elle être pensée pour une qualité de vie en tous lieux et à portée de tous ? Quels sont les impacts de ces nouvelles préoccupations sur les actions des collectivités territoriales ?



Calendrier
- 20 décembre 2010 : Date limite d’envoi du résumé (longueur minimale 2500 caractères; police
Times New Roman, 12, simple interligne) Les résumés non conformes aux recommandations
seront rejetés sans notification.
- 10 janvier 2011 : Notification aux auteurs
- 10 mars 2011 : Date limite d’envoi du texte intégral
- 20 mars 2011 : Confirmation des communications retenues.
Les contributions et les bulletins de participation doivent parvenir sous format électronique à l’adresse suivante : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Comité Scientifique
- Kaddour BOUKHEMIS, Université Badji Mokhtar-Annaba, Algérie
- Mohamed Salah ZEROUALA, EPAU-Alger, Algérie
- Anissa ZEGHICHE, Université Badji Mokhtar-Annaba, Algérie
- Hamza ZEGHLACHE, Université Ferhat Abbes-Sétif, Algérie
- Patrice CARO, Université de Caen, France
- Roberta AMIRANTE, Université de Naples, Italie
- Abderrafi LAHBABI, Ecole Supérieure d’Architecture-Casablanca, Maroc
- Mariette de VOS RAAIJMAKERS, Université des Etudes de Trento, Italie
- Ali DJERBI, Université Tunis-Carthage, Tunisie
- Robert HERIN, Université de Caen, France
- Guy BURGEL, Université Paris 10, France
- Ian B. THOMPSON, Université de Glasgow, Grande Bretagne
- Raymonde SECHET, Université Rennes 2, France
- Bouziane SEMMOUD, Université Paris 8, France
- Allaoua SAADI, UFMG, Belo Horizonté, Brésil
- Djamel RAHAM, Université Mentouri-Constantine, Algérie
- Belkacem LABII, Université Mentouri-Constantine, Algérie
- James MILLER, Macece, Rabat, Maroc & Clemson University, SC, USA
- Francisco Calvo TRORNEL, Université de Murcie, Espagne
- Heddya BOULKROUNE, Université Badji Mokhtar-Annaba, Algérie
- Chahrazed MOUSSANNEF, Université Badji Mokhtar-Annaba, Algérie
- Badia BELABED-SAHRAOUI, Université Mentouri-Constantine, Algérie
- Djamila ROUAG-SAFFIDINNE, Université Mentouri-Constantine, Algérie

Comité d’organisation
Heddya BOULKROUNE, Khadidja BOUFENARA, Abdelhamid MENDJEL, Riad ZEGHIB, Nouredine CHAOUI, Djamel BEGGAS, Naoufel BAHRI, Mohamed Salah CHIHEB, Samia MOUKHENACHI, Nacera LOUHI, Bahia KEBIR.

_________________
<P><FONT style="BACKGROUND-COLOR: darkorange" size=7 face=Arial><STRONG>خير الناس أنفعهم للناس</STRONG></FONT></P>
<P> "<FONT size=7>كلكم راع و كل راع مسؤول عن رعيته</FONT>"</P>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouahida yahia cherif



Féminin Nombre de messages : 2
Age : 53
Localisation : ouargla hassi messaoud
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Séminaire international, VILLE, BIEN ÊTRE ET RENOUVELLEMENT URBAIN 26-27 Avril 2011   Lun 18 Avr - 0:18

salam!

Pourriez vous SVP m'expliquer comment pourrai je assister a ce seminaire ?dois je avoir une invitation?

Cordiales salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Séminaire international, VILLE, BIEN ÊTRE ET RENOUVELLEMENT URBAIN 26-27 Avril 2011
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 1er Séminaire International de Génie Civil a Bechar/06-07 Mars 2013
» Appel à comm. 4ème. Colloque international ISKO-Maghreb'2014
» Présentation de JP Petit au Colloque international de Corée
» Le 2ème Séminaire International sur l’Industrie Minérale et l’Environnement (2SIMINE13
» Mouvement intra-académique 2015 - Alors heureux(se)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
archiinfo DZ :: MANIFESTATIONS تظاهرات :: Rencontres, Séminaires, Colloques,-
Sauter vers: