archiinfo DZ
ARCHIINFODZ a besoin de VOUS
Ne restez pas anonymes, prenez soins de vous enregistrer et d'etre membre pour beneficier de toute l'information


Annuaire de l'architecture algerienne : de la formation à l'exercice de la profession en Algerie
 
FAQAccueilGalerieS'enregistrerConnexion

a

Le classique est MORT vive le LMD Architecture,

Archiinfo fait appel à tous les architectes pour enrichir cet espace du Net.

Appel aux chefs d'établissement de formation:

a

 

Archiinfo vous remercie de votre passage et souhaite vous revoir bientot...

a

a

 

Faites partager votre methodologie d'approche et production architecturale

a

 

DIPLOMANTS : faites connaitre le travail de cinquicme année.

a

Vous avez une analyse architecturale et/ou urbaine PARTAGEZ LA

*

a

Combien sommes-nous d'ARCHITECTES ? combien sont inscrits au TABLEAU NATIONAL?

18.000 ARCHITECTES

2.000 inscrits/7000 au Tableau National (sur site online)

750 architectes enseignants,

15 etablissements de formation et 16.000 Etudiants Architectes

telle est notre grande FAMILLE

a

Au fait, les enseignants architectes peuvent ils exercer ?

et les ETUDIANTS en Architecture combien sont ils ?

a

L'enseignement de l'architecture assistée par ordinateur.

a

L'architecture et le systeme LMD.

L'EPAU: Ecole Nationale Supérieure d'Architecture.

*

L'enseignement de l'Urbanisme en Algérie : où forme t'on les URBANISTES .

*

Les concours nationaux d'architecture: comment se déroulent ils?

PROJETS PEDAGOGIQUES

Sujets similaires
REPRESENTATIONS D’ARCHITECTES 2009

CNOA

Representations locales CLOA de Ghardaia , CLOA d'Alger , Cloa de Constantine , Delegation de Annaba , Delegation de Tlemcen ,cloa de Belabes ,
** ***** يمين المهندس المعمــاري*****أقسم بالله العلي العظيم أن أؤدي أعمــالي بأمانة و شرف وأن أحافظ على التقاليد و الاهداف النبيلة للمهنة و احترم قوانين الجمهورية ***** .
Derniers sujets
Archiinfo Dz & Sites Ecoles

Alger , Annaba, Batna , Béchar , , Blida, Biskra , Constantine Jijel , Mostaganem, Ouargla, Oran, Setif, Tizi Ouzou, Tebessa, Tlemcenle site : membres.lycos.fr/archiinfo passera à http://archiinfo.com

< Proposez des Sites de FORMATION>

VISITE
PARTEZ EN CHINE.....A SHANGHAI 2010 .....http://en.expo.cn/#&c=home<<<<<< la plus grande attraction mondiale : EXPOSITION UNIVERSELLE DE SHANGHAI 2010 jusqu'au 31 OCTOBRE 2010.
DZ Architecture Forum

Forum EPAU, dzarchitectes,Forum ZERZARA, archi 2ème année BLIDA, Forum BISKRA,

Soumettez des Forums d'architecture
GRANDS PROJETS
ou les grands chantiers de l'Algérie : Métro d'Alger, Tramways de ConstantineGRANDS PROJETS Télépherique de constantine, La grande Mosquée d'Alger,
NOUVELLEVILLE

Des villes nouvelles sont crées en Algérie, NOUVELLES VILLES

REPEREVILLE:

ville des ponts, ville aux milles coupoles, en quoi se distingue votre ville?

REPERES VILLES

MOSQUEES

votre ville est reconnaissable par sa mosquée. Faites la connaitre

MOSQUEES

UNIVERSITES

Faites connaitre l'universitéde votre ville,

UNIVERSITES

CONCOURS:

vous êtes laureat d'un concours national et vous voulez faire connaitre votre projet..

LAUREATS DE CONCOURS

SOS PATRIMOINE:
SAUVONS LE PATRIMOINE
<

Ce site est une adaptation de ARCHITECTURE:ma formation et mon metier de SAIGHI YOUSSEF Architecte Enseignant Chercheur

archiinfo 2001-2010

 

annuaire de l'architecture algerienne

archiinfo@yahoo.fr

meilleure appreciation du site est possible en 1024 x 768

Ci-dessus est une PUB imposée par l'Hebergeur depuis 08 Jan 2009--archiinfo

Partagez | 
 

 Glossaire pour la géographie urbaine1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sameh

avatar

Féminin Nombre de messages : 152
Age : 31
Localisation : Sud
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Glossaire pour la géographie urbaine1   Ven 6 Fév - 14:44

A


Aire métropolitaine: région urbaine constituée autour d'une ou plusieurs villes.
Aire urbaine: superficie de l'étalement urbain évaluée dans la couronne péri-urbaine entre deux recensements ou deux périodes distinctes.
Agriculture urbaine: agriculture pratiquée sur le territoire même de la ville (espaces vacants et surtout banlieues) et dont le rôle varie d'un pays à l'autre. Elle est un moyen économique (alimentaire et parfois de vente) pour les groupes sociaux les plus démunis. Mais du fait de son rôle social dans les pays développés elle contribue davantage à la gestion des espaces ouverts et au paysage.
Agriculture péri-urbaine: agriculture pratiquée par des exploitations agricoles proches de la ville qui pratiquent l'intensification et la spécialisation en vue de cultures spéculatives à haute valeur ajoutée.
Agriculture multifonctionnelle: agriculture qui, en plus de la fonction économique et de satisfaction des besoins alimentaires, cumule les fonctions sociale et culturelle.
Apprentissage: processus permanent de création/destruction pour la production de représentations et connaissances nouvelles qui animent les réseaux cognitifs et participent d'une économie nouvelle, celle du savoir.
Apprentissage collectif: responsabilité à l’échelle territoriale d’une gestion des savoirs à travers les portails de formation, par exemple.
Artificialisation : processus d'intensification d'un milieu par l'apport de progrès technique et technologique dans un objectif de rentabilisation, réduisant ainsi l'importance de la terre nourricière et valorisant comme facteurs essentiels de la croissance économique: le travail et le capital.

C

Capital humain: traditionnellement défini comme l'ensemble de savoirs, aptitudes et compétences des individus, le capital humain est aujourd'hui une notion plus accomplie avec l'apprentissage et le partage des connaissances.
Centralité: expression à la fois d'urbanité et de pouvoir, référence symbolique à un centre et à des lieux centraux où la concentration des fonctions et services ainsi que l’accessibilité sont importants.
Centralité de proximité: référence symbolique à des lieux de vie forts, à l’échelle des communes et des quartiers, et qui ont pour fonction de favoriser en l’organisant l’offre de proximité.
Coalescence: fait d'assembler, de souder des éléments en apparence semblables. Les capitales nationales (cas du Caire, Koweit-city, Mexico, Sao Paulo…), à titre de premières métropoles du pays, réalisent la coalescence (la soudure) du métropolitain et du national et demeurent, de ce fait, seules dans la course pour la mondialité.
Cohésion sociale: fait d'unir et d'agglomérer des éléments indissociables au sein de la société. Valeur vers laquelle tend le développement sans jamais l'atteindre, imposant de ce fait une plus grande flexibilité à l'économie afin d'atténuer, en permanence, les inégalités sociales et les tensions subséquentes.
Cogestion: forme de gestion qui associe différents types d'acteurs dans la distribution de services publics essentiels (eau, salubrité publique, santé…), favorisant par ailleurs la mise en place de dispositifs locaux de concertation et de négociation nécessaires au processus de gouvernance démocratique.
Cohérence territoriale: est l'aboutissement de la politique d'aménagement du territoire dont l'objectif principal est d'harmoniser les espaces et les échelles et la distribution des équipements afin d'assurer le développement économique et social à l'ensemble du pays.
Cohérence urbaine: consiste à concilier l'ensemble des problèmes qui se posent à l'urbain et les solutions envisagées selon les principes du développement durable. Il s'agit, entre autres, de protection de l'environnement et de prévention de multiples risques (naturels, industriels, humains), de politique de cohésion sociale, de réhabilitation de quartiers dégradés voire d'amélioration du cadre de vie et de la qualité urbaine en général.
Connectivité: puissance ou pouvoir d'organisation du réseau ou la capacité de ce dernier de réaliser un nombre incalculable et sans limite de relations et d'interrelations.
Coopération décentralisée: action internationale des collectivités locales qui, sur la base du principe de réciprocité, privilégie la coopération, l'ouverture aux cultures et aux partenariats multiples.

D

Développement durable: appelé également Eco-développement, est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs (Agenda 21).
Développement urbain: est l'aboutissement d'une économie spatiale et d'un projet durable de régénération urbaine. L'ascension des villes vers la mondialité a donné le ton à un modèle urbain où le processus de métropolisation est identifié à une dynamique du développement et de la performance. La modernisation des équipements et le confort que ces derniers assurent aux villes entrent dans une optique de l'excellence et du tourisme aux normes internationales.

E

Économie-monde: dimension ou catégorie du réel en référence à un système économique mondial basé sur le marché et dont elle serait, selon F.Braudel, l'espace correspondant.
Écourbanisme: urbanisme orienté ver une rationalisation de la gestion des espaces et des ressources pour être en phase avec une politique de développement durable.
Espace public: partie du domaine public non bâti, affectée à des usages collectifs (rues, places, boulevards, cours, quais, parvis, dalles, jardins, squares…) et, de plus en plus, symbolisant modernité et urbanité à travers les projets urbains (embellissement des centres et qualité du cadre de vie).
Espace public écologique: espace matérialisant un aménagement urbain dont les différents volets d'intervention, relatifs aux végétaux, sol, mobilier, gestion et entretien, sont en cohérence avec l'environnement et l'écologie.
Étalement urbain: désigné souvent par péri-urbanisation ou par urbanisation diffuse, l'étalement urbain caractérise aujourd'hui un mode de croissance des villes, évalué souvent en terrains urbanisables, en perspectives de populations et en équipements. Il se rattache cependant plus à l'espace, et traduit en général la diminution (ou l'augmentation) des densités au centre au profit de la périphérie.
Etalement diffus: ensemble d'espaces à fonctions diverses englobant à la fois le suburbain et le péri-urbain, mêlant ville et campagne, et appelés dans certains cas "suburbia" (Etats-Unis, dans d'autres urban area (Angleterre).
Etat bienveillant: Etat dénoncé auparavant pour son interventionnisme et aujourd'hui relancé à travers une nouvelle lecture de l’économie du développement, plus incitative qu'impérative.
Extensification: mouvement marquant le passage d'un modèle intensif à des formes plus faibles d'occupation ou d'utilisation des sols pour mieux assurer la productivité du travail et du capital.
Externalité: "effet boomerang" ou effet retour (positif ou négatif) d'opération ou de décision prise, et comptabilisant dans le même temps cet effet retour.

F

Flexibilité économique: aptitude développée par le système économique afin de s'adapter aux mutations profondes (de la société) et aux turbulences engendrées par le système lui-même. Selon l’OCDE, les économies doivent être adaptables au changement permanent et atteindre un haut degré de flexibilité, cela afin de retrouver leur dynamisme.
Friche: espace à l'abandon, ayant perdu sa fonction (agricole, industrielle ou résidentielle) et dont l'infrastructure souvent dégradée demande à être détruite ou réhabilitée.

G

Globalisation: elle s’avère financière et cette spécialisation (au stade actuel de la mondialisation) amène les villes à renouveler leurs compétences en permanence afin de se maintenir dans le réseau mondial.
Gouvernance: ensemble de processus et d'institutions participant de la définition d'une gestion de la société à différentesn échelles et sur la base de trois principes que sont la participation, la transparence et la responsabilité.
Gouvernance métropolitaine: gestion de métropole faisant intervenir les représentants du pouvoir politique local, de la société civile et de l'entreprise.
Gouvernement d'entreprise: le terme de "gouvernement" qui, jusque là, désigne l’ensemble des ministres et hauts fonctionnaires à qui revient la gestion politique et économique d’un pays, s’applique aujourd’hui à l’entreprise et particulièrement à la direction de celle-ci ("corporate governance"), tenue de partager les pouvoirs (au sein de l’entreprise), entre les différents partenaires (actionnaires, travailleurs et collectivité).
Hinterland: région autour d'une ville ou arrière pays recevant les produits et les services de cette dernière et connectée au global grâce à elle.

H

Hintermonde: terme défini par P.J Taylor (2001). Littéralement c’est un "arrière monde", né davantage des interactions immatérielles et du développement de la connectivité des grandes villes,
et qui, sans supplanter l'hinterland, participe de la définition d'une centralité mondiale.
Hors-sol: activité agricole ne nécessitant pas d'assiette foncière.
Intercommunalité: coopération entre communes définissant un nouveau cadre territorial et institutionnel, sans juridiction particulière, et privilégiant une recherche d'adéquation entre autonomie et solidarité communale(s).

M

Macrocéphalie: concept démographique qui, en évoquant "une sorte de catastrophisme urbain" (J.F Troin, 2.000), exprime la concentration excessive de population, de fonctions et d'équipements au niveau de la capitale (nationale ou régionale) par rapport aux autres villes du pays.
Métapoles: ensemble constitués par des villes-centres coalescentes et leur nouveaux centres périphériques (ville-lisière ou edje-cities).
Métropolisation: processus de croissance des grandes villes, qui tient son origine de la diffusion spatiale du fait urbain, la concentration de la population et des fonctions stratégiques, et de la mondialisation du phénomène. Métropolité: part d'urbanité qui, au sein de métropoles, incarne la diversité sociale et culturelle, ainsi que la capacité du citoyen à se comporter en fonction du local (quartier, métropole) et du mondial.
Mondialisation: processus de dérégulation/ régulation qui reconfigure l’économique, le social, l’institutionnel et les territoires, afin de généraliser un système socio-spatial fondé exclusivement sur les lois du marché et du libre échange.
Municipalisation: processus par lequel le pouvoir de la municipalité augmente dès lors que l'Etat se désengage et que les actions et projets de proximité se développent.

N

Non-ville: ville ayant perdu sa qualité de ville et les caractères propres à la définir en tant que telle (paysage, structure, composition et rythme urbain-s) suggérant ainsi l'idée de décomposition, désorganisation, disproportion, et de fin de ville.

O

Ombre urbaine: espace en auréoles représentant le champ migratoire quotidien du noyau urbain.

P

Paradoxe géographique: discordance constatée entre le développement d’une technologie et ses caractéristiques décentralisatrices d’une part, et les conséquences géographiques de son adoption collective d’autre part.
Partenariat: logique d'action qui caractérise de nouvelles approches dans la gestion de multiples secteurs (économique et social), ignorant le caractère politique des rapports pour ne faire appel qu'à leur aspect professionnel.
Patrimoine productif: est un bien envisagé comme l’expression du mouvement relatif de deux institutions, l’entreprise assurant la valorisation d’un capital et la famille assise sur un patrimoine comme moyen de sa perpétuation.
Pays émergents: pays qui se placent entre les pays développés et les pays non développés et qui deviennent des territoires attractifs pour les investissements directs (IDE) et la localisation des grandes firmes.
Paysage notion complexe, infiniment culturel, emblématique d'une évolution cohérente des espaces et des hommes pour la jouissance d'un bien collectif et durable.
Grand paysage: approche particulière du territoire à grande échelle, tel un organisme et selon la perception de ses utilisateurs, c'est à dire éloignée de toute segmentation ou tout zonage de l'espace.
Non ville: formes urbaines dé-régulées, déréglementées et enfermées dans une dynamique en continu (en boucle), celle du sous-développement urbain.
Périphérisation: processus d'étalement des villes et d'uniformisation des territoires.
Péri-urbain: territoire autour des villes caractérisé à la fois par la concentration (démographique) et la dispersion (étalement spatial) et significatif des mutations du rural et de l'urbain. Il est, de plus en plus, considéré comme une nouvelle forme urbaine définie par le paysage, la résidence citadine et une auto-organisation (polynucléarisation).
Péri-urbanisation: forme urbaine dans l'espace péri-urbain, très diversifiée selon le processus de métropolisation et les politiques (urbaines) en question.
Pluriactivité: Travail et activités se déroulant à l’extérieur du système de production familiale et dont les revenus influent sur toute la logique de fonctionnement et de reproduction de l'exploitation agricole.
PME (petite et moyenne entreprise) :entreprise de production de biens et services employant plus de 10 salariés. Avec moins d'employés, l'entreprise est dénommée très petite entreprise (TPE) ou micro-entreprise, et établissement du secteur des ménages dans le cas d'entrepreneurs individuels.
Projet urbain: facteur de la cohésion sociale au sein des villes, il se différencie du projet, patrimoine construit ou monument marquant de la ville, qui prend son origine dans l'histoire en tant qu' objet de mécénat ou de politique de prestige des Etats .
Le projet urbain fait référence à un partenariat et un consensus au sein des acteurs de la ville représentés par l'entreprise, le pouvoir local et les citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
archiinfo

avatar

Masculin Nombre de messages : 454
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Glossaire pour la géographie urbaine1   Ven 6 Fév - 16:47

Baraka alla8ou laki EL 3ILM wa nafa3ana wa ayaki bi8i
grand merci à SAMEH pour sa participation effective sur le Plateau.IL

_________________
<P><FONT style="BACKGROUND-COLOR: darkorange" size=7 face=Arial><STRONG>خير الناس أنفعهم للناس</STRONG></FONT></P>
<P> "<FONT size=7>كلكم راع و كل راع مسؤول عن رعيته</FONT>"</P>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Glossaire pour la géographie urbaine1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Help/Info] Glossaire pour l'Astrologie
» Débat du mois d'avril 2010 : La mort de Paskoff est-elle un tournant pour la géographie littorale ?
» Le “Mooc HGB” H.G.B. pour Histoire Géographie proposé par l'académie de Besançon.
» Conseils pour achat atlas et beau livre de géographie collège
» Géographie contre latin, latin contre géographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
archiinfo DZ :: FORMATION & PEDAGOGIE تكوين و بيداغوجية :: ARCHITECTURE CLASSIQUE :: CINQUIEME ANNEE: le projet de fin d'étude-
Sauter vers: